Épisode 4 : la construction de cuvettes agro-écologiques

Un maraîcher repique des plants de laitues et de piments dans la cuvette fraîchement terminée

La recherche-action est en train de tout doucement porter ses fruits dans l’Atacora, dans le nord du Bénin. Mais en quoi consiste-t-elle exactement?

Découvrez le reportage et les photos de Tiffany Masson, étudiante en photographie à la l’INRACI. Celle-ci a accompagné l’équipe Iles de Paix au Bénin durant 6 semaines.

Episode 4: la construction de cuvettes agro-écologiques


Au Bénin
, Iles de Paix vise de plus en plus à sensibiliser les maraîchers à diverses techniques agro-écologiques. Celles-ci ont pour but principal d’utiliser des ressources naturelles et d’en tirer un maximum, tout en améliorant la qualité de leurs cultures ainsi que les capacités de renouvellement de celles-ci. Différentes « expérimentations » ont déjà été mises en place, de manière à créer des façons de cultiver qui nécessitent moins d’eau, qui enrichissent les sols et qui produisent donc des meilleurs rendements. Chaque expérience révèle des avantages mais parfois aussi des inconvénients (coût, matériel, etc.).

Focus sur une technique de construction testée à Koukouatchingou : les cuvettes agro-écologiques !

 

Technique de cuvette agro-écologique
La cuvette agro-écologique est l’une des nombreuses techniques pratiquées en ce moment même dans le programme de recherche-action au Bénin. Il s’agit d’une manière de cultiver sur de petites parcelles carrées où la terre est plus fertile grâce à une multitude d’éléments nutritifs (bois, paille, excréments d’animaux,etc.).
La cuvette agro-écologique est l’une des nombreuses techniques pratiquées en ce moment même dans le programme de recherche-action au Bénin.

 

Imperméabilisation du fond
Les sols étant très sablonneux, l’imperméabilisation du fond de la cuvette au moyen d’argile ou de bâche est un élément primordial afin de pouvoir tirer un maximum de profit du peu d’eau dont bénéficient les maraîchers. Les cuvettes sont maintenant prêtes à accueillir de nouvelles cultures !

Imperméabilisation du fond

 

Une fois étanche, la cuvette va être remplie de couches successives de terre, de paille et de compost, afin de créer un sol riche en nutriments, propices au bon développement des cultures.

Après avoir été repiqués, les plants sont soigneusement arrosés avec une faible et précise quantité d’eau. En effet, en plus d’être assez efficace au niveau de la culture, la technique des cuvettes est également très économique en eau !

Une maraîchère recouvre d’argile le fond d’une autre cuvette agro-écologique.


Une fois étanche, la cuvette va être remplie de couches successives de terre.

 

Ensuite, la cuvette est remplie de paille.


Un maraîcher repique des plants de laitues et de piments dans la cuvette fraîchement terminée

 


Retour à la liste des épisodes